Tag Archives: L’amour de soi

À Paul(e)

Mon médecin était triste. Je ne l’en  croyais pas capable. Agrippé à sa chaise les yeux scotchés  sur  l’échographe, Dr Konaté, 70 piges dont plus de la moitié mis aux services des cas les plus désespérés de la gynécologie obstétrique insistait à toucher et retoucher désespérément l’embryon avec sa sonde.

Continuer à lire

Mots clés , , , ,