Apotéoz, les précurseurs de l’illumination

C’est désormais une tradition à Abidjan. Depuis 9 ans, durant chaque fête de fin d’année, la capitale économique éblouit une fois  la nuit tombée. Feux d’artifices, sapin géant, luminaires, lanternes, lampions et autres coups de lumières savamment agencés illuminent et donnent de l’allure à la ville. On aurait dit Paris. « Abidjan perle de lumières » dénomination du spectacle annuel draine des milliers d’immanquables visiteurs qui en redemandent toujours en innovation aux organisateurs pour que perdure la magie.

L’idée de transformer l’Ivoirien en friand de spectacles lumineux est de  l’entreprise Apotéoz. Elle est le leader dans son domaine et est spécialisée depuis une décennie dans l’événementiel.

Entreprise spécialisée dans la pyrotechnique et les activités de type sons et lumières, Apotéoz et son festival de lumières se sont imposés dans les habitudes de consommation des Ivoiriens grâce à une approche marketing plutôt bien menée. Chaque année, un thème en rapport avec l’actualité marquante du pays est instauré. « Réconciliation in Colors », « Et la lumière fut!» « Ensemble partageons la lumière de la paix , 2019» « la Côte d’Ivoire qui gagne! » entre autres.

L’autre élément qui participe au bon positionnement  d’Abidjan Perle de lumières reste  les rubriques proposées. Elles rassemblent et touchent différentes cibles:

*l’île enchantée, un espace jeu  gracieusement aménagé et ouvert pour les enfants durant la période du festival.

*l’incroyable 30UN, une grosse fête meublée d’espaces gastronomiques  organisée pour les visiteurs des différents sites aménagés.

*le spectacle des feux d’artifice qui offre aux spectateurs le show de plusieurs centaines d’effets pyrotechniques qui a lieu sur le pont De Gaulles. 

«  le spectacle est synchrone avec la musique d’ici et d’Afrique. Il y a du Meiway, Arafat, Soweto Gospeld pour l’édition 2019. » précise Idriss Dao, chargé de communication d’Apotéoz.

Les dernières  touches majeurs restent la sécurité et la gratuité.

« La sécurité est garantie tout au long du spectacle. Le ministère de l’intérieur y est même impliqué  » rassure Idriss.

Le festival se poursuit jusqu’au 30 janvier 2020. L’accès reste totalement gratuit.

You May Also Like

About the Author: drorita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *