Pour chaque enfant, de l’eau

Schoolgirls at the well in their school in Kouatoutou

Dans le village de Kouatoutou dans le nord-est de la Côte d’Ivoire, Grohi Kossia, 10 ans, et ses amis vont chercher de l’eau à la nouvelle pompe  située près de leur école. Avant la construction de ce dispositif, la mère de Grohi se réveillait aux aurores et se lançait à la quête du précieux liquide dans les localités satellites.

« J’aime que la nouvelle pompe à eau soit à côté de l’école. Nous n’avons pas besoin de courir à la maison quand nous avons soif et ma mère n’a pas besoin de marcher jusqu’au village voisin tôt le matin pour aller chercher de l’eau avant que tout le monde se réveille »  apprécie la jeune Kossia.

Kouatoutou, sa bourgade dispose maintenant de deux pompes à eau, mais tous les villages n’ont pas cette chance. En Côte d’Ivoire, une famille sur 5 n’a pas accès à de l’eau potable et courante et plus de la moitié des écoles primaires n’ont ni toilette ni point d’eau.

Pour les enfants de moins de cinq ans, les maladies liées à l’eau et l’environnement sont l’une des causes principales de mortalité. Chaque jour, plus de 200 enfants meurent de maladies évitables liées entre autres à une eau de mauvaise qualité et au manque d’installations sanitaires et d’hygiène selon l’Unicef.

 

Mots clés , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *