Akwaba Banque Populaire de Côte d’Ivoire

Nouveau nom, nouveau logo. Nouvelles couleurs, valeurs et signature…le visage de la Banque populaire de Côte d’Ivoire ex Caisse Nationale des Caisses d’Epargne (CNCE) affiche après un lifting interne et externe de 24 mois, une réelle volonté de rompre avec le passé toujours avec l’unique actionnaire d’hier, l’Etat.  La présentation à la presse de la nouvelle institution financière s’est déroulée le mardi 5 novembre à la maison de l’entreprise d’ Abidjan- plateau.

Sa transformation a duré 2 années.  Décembre 2017, la prise de fonction du Directeur général de la banque Issa Fatiga est précédée 2 ans plus tôt d’une crise. La CNCE après faillite est mise sous administration provisoire par la commission bancaire de l’UEMOA en juin 2015.

Suite à cette décision, le gouvernement ivoirien, actionnaire unique,   adopte en mai 2017, un plan de restructuration et de recapitalisation  de cette banque afin de lui donner une nouvelle impulsion.

Cette décision  est suivie  d’une injection de « 53 milliards de FCFA par l’Etat », d’une réorganisation de l’organigramme général de la banque, d’un appel à candidature pour recrutement, d’un programme de départ volontaire de 247 personnes entre autres.

Conséquence ; « la banque populaire de Côte d’Ivoire, c’est aujourd’hui un capital de 40 milliards de FCFA, plus de 500 collaborateurs déployés dans son vaste réseau de 73 agences, 302000 clients actifs, des solutions bancaires adaptées à toutes les couches sociales, mais aussi une perte chiffrée à 2, 3milliards de Fcfa en mars 2019 » cite le jeune DG qui s’est entouré d’une équipe à son image : dynamique, jeune et ivoirienne.

L’objectif de ce changement est selon le dirigeant de participer activement   à l’édification d’une économie ivoirienne forte et profitable à tous.

You May Also Like

About the Author: drorita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *