Green Countries Compost is better

Parmi les entreprises ivoiriennes qui traitent l’actualité sous l’angle de la responsabilité des entreprises et du développement durable, on peut compter Green Countries (https://web.facebook.com/greencountries.net/).   Spécialisée depuis sa création en janvier 2015 dans la valorisation  des déchets spécifiquement biodégradables provenant des endroits de consommation de masse d’Abidjan, la startup  a mis sur pied Green Countries Compost (GCC), un engrais organique à haute valeur nutritive obtenu à partir du traitement ces déchets.

Pour Silvère Kouakou, fondateur de la startup, le constat est net : le problème de la gestion des déchets dans les grandes agglomérations comme Abidjan se pose avec acuité. De plus, le pays est l’un des gros consommateurs d’engrais chimiques. « Plus de la moitié des engrais produits dans la sous-région est consommée par la Côte d’Ivoire. Pourtant ces intrants  sont nocifs aussi bien pour le producteur que pour le sol, le sous-sol, la plante… », ajoute Silvère dépité. Son défi à lui, technicien en développement durable : récupérer ces déchets et les transformer de façon naturelle.

Economie circulaire

60 tonnes de déchets sont récupérées par semaines dans des entreprises partenaires telles que Nestlé, AtouIvorio, Tranchivoire, Dekel Oil,…. Ces firmes  disposent pour la plupart de plantations ou d’un réseau de planteurs. Ces déchets sont acheminés vers le site de Green Countries (2000 m2) situé à Bingerville pour la transformation. Une fois déversés, ces derniers sont triés, broyés puis mis en andins (des montagnes de déchets formés) pour la fermentation, la maturation et le conditionnement. Durée de la transformation : trois semaines.

Le sac de 50 kg est vendu à 13 000 Cfa (environ 20 €) et destiné aussi bien aux agriculteurs, cœur de cible, qu’aux coopératives agricoles, professionnels du potager, jardiniers et particuliers. Il existe également des conditionnements de 10 Kg. Pour les entreprises partenaires, un prix spécial  leur est appliqué. Chiffre d’affaires en 2016 : moins de 10 millions, (environ 15’000 €), en 2017 : 50 millions de FCFA (environ 80’000 €). Une croissance qui pousse au changement.

Débutée avec seulement 3 employés, l’aventure permet à Silvère d’en disposer de 12 aujourd’hui. Un nombre qu’il souhaite doubler d’ici la fin de l’année avec l’ouverture prochaine d’un second site de traitement à Aboisso, ville satellite d’Abidjan. Silvère ne souhaite pas pour l’heure conquérir le marché extérieur et dit se focaliser sur celui du pays. Selon lui « la Côte d’Ivoire est une puissance agricole et constitue un gros marché ».

Depuis sa création, la startup glane des prix. Au total 15: 10 internationaux et 5 nationaux. Les plus récents sont le prix édition 2017 du concours de la Directrice Générale du groupe NSIA Bénédicte Janine Kacou Diagou (BJKD) pour l’entrepreneuriat jeunes et le Super prix Alassane Ouattara du jeune entrepreneur émergent.

Savoir + : Green Countries, Cocody centre, Mermoz, immeuble Pollux, App 715

+225 22 411306

08 86 33 45 / 05890380 / 02558079

info@greencountries.net

http://greencountries.net

Mots clés , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *